Interview confinée de L’empreinte Jo V #12

A la rencontre de L’empreinte Jo V

Nous sommes dans la dernière ligne droite de ces interviews confinées. Durant cette période inédite, vous aurez eu l’occasion de (re) dévouvrir OAKOAK, missgreen-grenouille, Joachim Romain, M.PERRE… ou encore le dernier en date Al Sticking.

C’est désormais le tour de L’empreinte Jo V de répondre à mes questions pour que l’on apprenne un peu plus à le connaître….

© L’empreinte Jo V

1/ Qui es-tu ? 

Je suis L’empreinte Jo V, ou L’empreinte ou JO V. Pourquoi ce nom ? L’empreinte par ce que  je signe de mon empreinte, Jo V sont les initiales de mon nom. Je suis aussi photographe amateur, mes préférences vont vers les portraits de rue.

2/ Depuis quand tu interviens dans la rue et pourquoi ? 

J’ai commencé dans les années 95 par le Tag, et portrait, dans le métro et petite ceinture quai de seine, puis j’ai arrêté car la police courrait vite ^^ J’ai repris il y a 6,7 ans via des collages de mes œuvres, principalement à la Butte-aux-Cailles et dans le XX éme.

Pourquoi ? hummm… je dirai parce que les murs de nos villes manquent de couleurs, d’émotions et d’expressions. Ou tout simplement parce que j’ai baigné très jeune dans le quartier de Belleville, les Halles et par un besoin de m’exprimer, d’interpeller les passants.

3/ Quel a été l’élément déclencheur pour faire du street art ? 

J’ai fait un CAP de dessin industriel, quelque chose que je n’aimais pas ! Je pense qu’ inconsciemment j’ai dérivé vers le dessins standard, d’ailleurs à mon CAP blanc j’avais fait un beau portrait de mon prof ^^

J’en ai refait il y a 6,7 ans en regardant chez moi un cadre vide sur mon mur, et ne sachant pas quoi offrir à ma moitié à Noël. Je me suis demandé si j’étais encore capable de faire des pochoirs, puis à force de voir ce que les gens jettent partout dans Paris, je me suis dit que je pouvais recycler et donner une autre vie à tous les morceaux de bois de tôles plastiques, cartons etc etc… Ramené de la « rue » à la maison et essayant d’en faire une œuvre unique. C’est à partir de là que j’ai mélangé différentes techniques (le street art, l’art et le dessin traditionnel).

4/ Quelle est ta principale source d’inspiration ? 

Ma principal source d’inspiration sont mes portraits ou ceux fait par d’autres photographes, il faut qu’il y ait une expression, un regard, quelque chose qui m’interpelle, il faut une poésie, une tristesse… Ou une chose qui est traduisible en Français par de la nostalgie  » saudade « . Ce mot vient de mes origines portugaises, c’est un état d’esprit.

5/ Ton plus beau souvenir dans la rue ?

Je ne dirai pas que c’est dans la rue, mais à un salon à la Bellevilloise, j’exposais quelques-unes de mes œuvres. Une dame est restée devant un portrait de Gainsbourg un bon moment, elle est venue me voir émue, et m’a dit qu’elle l’avait connue personnellement. Elle m’a félicitée pour cette œuvre car elle a retrouvé son expression et son émotion, son regard. Ensuite, c’était à mon tour d’être ému. Et à chaque fois qu’une personne ressent une émotion devant un de mes portraits…

6/ Quel est ton/tes street artiste(s) préféré(s) ?

Beaucoup trop, bien sûr des portraitistes comme Hopare, mais aussi Ernest Pignon Ernest, la poésie de Agrume, Hera Herakut, Philippe Hérard, et beaucoup d’autres…

7/ Pour mieux te connaître, deux choses que tu adores et deux que tu détestes  ?


Les visages, Les Fraises

Les araignées et le vide 

8/ Un prochain rendez-vous post-Covid à nous communiquer ?

Pour le moment rien de spécial, quelques-unes de mes œuvres sont visibles à la galerie Lithium au Lavomatik et prochainement aussi à la galerie Les Temps Donnés.

Je devrais aussi participer à une prochaine exposition à la Bellevilloise, j’ai aussi envie de refaire une fresque dans un cimetière de bateaux. Et de refaire une virée de collage dans Paris.

La fin du confinement va nous apporter ce petit bonheur, retrouver de nouvelles oeuvres dans la rue comme celle-ci que je trouve particulièrement réussie.

D’ici là, suivez le travail de L’empreinte Jo V sur Instagram que je remercie pour sa participation.

Passez une belle semaine, restez prudents !

Prochainement sur le blog, interview de Jo Little

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Dany Becdelievre ( Ninatheo) dit :

    Ce serzi5 cool qu3 tu continues ces portraits ils sont très sympas !!
    Merci pour eux !

    1. Bonjour et merci 🙂 Il y en aura certainement dans l’année, mais généralement, j’apprécie d’avoir l’artiste devant moi pour l’interview et prendre des photos en action. Pas toujours simple pour une synchro d’agenda 🙂

  2. ch...ch...sh dit :

    Artiste et art-site font découvrir des sites d’art dans les cités !!!
    ;o)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.