Interview confinée de M.PERRE #6

A la rencontre de M.PERRE

Dans la série « Interviews confinées » après OAKOAK, Wabi Sabi, PRWND, missgreen_grenouille et C+S

Découvrez l’univers coloré de M.PERRE inspiré par ses deux amours : le cinéma et les voyages…

1/ Qui es-tu ? 

Je m’appelle Melissa Perre, artiste peintre parisienne de 28 ans. 

2/ Depuis quand tu interviens dans la rue et pourquoi ? 

Mon premier collage a été réalisé il y a un peu plus d’un an, lors d’un de mes voyages à Malte, j’avais envie de laisser une trace de mon passage dans un célèbre endroit abandonné.

3/ Quel a été l’élément déclencheur pour faire du street art ? 

Je peins depuis des années, j’avais même monté mon entreprise de customisation d’objets en tous genres, LeCustomCorner. Et puis, les rencontres se faisant, je suis tombée dans le street art par curiosité. Ensuite, comme tout ce que je fais, je n’ai pas pu arrêter 🙂 

4/ Quelle est ta principale source d’inspiration ? 

Ma principale source d’inspiration fait le lien entre mes deux amours : le cinéma et les voyages. La peinture est pour moi un moyen de m’évader, de rêver, et c’est aussi le cas des voyages et du cinéma. Ces trois choses sont vitales pour moi, pour couper avec le monde réel ou le quotidien. Je me plais donc à fusionner ces trois éléments dans mon univers, en reprenant des motifs rencontrés lors de mes nombreux voyages, et des scènes mythiques de l’âge d’or du cinéma hollywoodien. J’ai simplement envie d’apporter un peu de douceur et de légèreté dans la journée des personnes qui aperçoivent mes pièces sur le chemin de leur travail ou de l’école ! Un peu d’amour dans notre gris Paris. 

5/ Ton plus beau souvenir dans la rue ?

Mon plus beau souvenir dans la rue, ou plutôt mes plus beaux souvenirs, c’est quand je vais coller avec des gens que j’aime ! On partage un moment excitant ensemble, c’est toujours de très bons souvenirs. 

6/ Quel est ton/tes street artiste(s) préféré(s) ?

Mes street artistes préférés, il y en a pas mal. Entre autres, Hopare, ami imaginaire, Parvati, Jérôme Rasto, Chufy, Olivia de Bona, Éric Lacan… impossible de choisir ! Bien trop de personnes talentueuses dans ce milieu 🙂

7/ Pour mieux te connaître, deux choses que tu adores et deux que tu détestes  ?

Deux choses que j’adore, les voyages et m’émerveiller devant une œuvre d’art (sculpture, peinture, architecture, film, musique…). Deux choses que je déteste, le gâchis et l’hypocrisie.

8/ Un prochain rendez-vous post-Covid à nous communiquer ?

Après le covid, rendez-vous dans la rue pour des collages par dizaine 🙂 

Un grand merci à Mélissa pour sa participation de cette interview confinée 🙂 Rendez-vous à la fin de la semaine pour observer « le mimil » de David Selor.

Pour suivre Mélissa, rendez-vous sur sa page Instagram avant de retrouver ses oeuvres dans notre belle capitale.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.