Un oeil ouvert sur Béa Pyl

J’ai eu le plaisir d’affronter le froid avec Bea Pyl (Madame Puzzle) dans la nuit de samedi à dimanche sur la Rive Gauche.

Pour mieux la connaître, elle a joué le jeu et a bien voulu répondre à mes questions…

Qui es-tu ?

Béa PYL, 28 ans depuis quelques années. Amoureuse de beaucoup de choses, avec en tout premier, la Vie.

Fervente militante des journées de 30h et des semaines de 10 jours.

Hyperactive, têtue, gourmande, épicurienne, curieuse, chiante, perfectionniste, impatiente, bavarde, rêveuse.

A peu près.

Depuis quand tu interviens dans la rue et pourquoi ?

Presque deux ans maintenant que j’ai répondu au défi d’un Ami : « et si toi aussi tu leur parlais aux gens ?! »

Je voulais faire se rencontrer des regards, des émotions et des mots, des questions.

Au tout début, j’ai commencé par faire des clins d’oeil aux gens que j’aime : un sourire, une fleur, un mot, une question … Et ça s’est très vite élargi !

Quel a été l’élément déclencheur pour faire du street-art ?

Je me suis toujours promenée le nez en l’air, faisant des pauses tous les 3 pas pour regarder ailleurs, plus loin, plus près.

Je partageais cette passion avec un Ami. Il m’a poussée, défiée, à me lancer.

Quelle est ta principale source d’inspiration ?

La vie, les gens.

Ton plus beau souvenir dans la rue ?

Les rencontres

Les puzzles parlent à tout le monde, petits et grands. C’est un support qui n’a pas d’age et chacun peut se l’approprier. Quand je colle, je rencontre des gens de tous horizons et de tous âges. Les retours et les contacts sont hyper enrichissants. Les enfants me touchent particulièrement.

Les échanges qui naissent grâce aux puzzles sont précieux et contribuent à me faire avancer, à faire évoluer mes puzzles aussi.

Quel est ton/tes street artiste(s) préféré(s) ? 

Personne en particulier, je n’aime pas les cases, les classements.

J’aime une démarche, une idée, un style… un morceau et parfois pas l’autre.

Certains m’amusent, me font sourire.

D’autres me laissent sans voix, par la grandeur de leur talent, ou par la finesse de leur poésie.

Je peux tomber amoureuse d’une œuvre, d’un dessin ou d’un collage.

Quand je rencontre l’artiste, je me sens toute petite et je ne sais généralement pas quoi dire.

J’aime être surprise en général.

Pour mieux te connaître, 2 choses que tu adores et 2 que tu détestes :

J’aime la Vie et l’Amour : j’aime aimer et me sentir vivante (et j’aime aussi beaucoup manger, photographier, chanter, jouir, peindre, lire : VIVRE !!!)

J’ai une grosse allergie à la connerie et à l’intolérance, et j’ai horreur de perdre mon temps.

Un prochain RDV à nous communiquer ?

Le 11 décembre, à Lyon, pour la vente aux enchères au profit de la recherche contre le cancer du sein, avec la belle initiative de SpaceJunk : PROJET VENUS

A partir de mi janvier, à la Galerie Aiguillage, aux Frigos (Paris 13).

Pour garder un oeil ouvert sur Béa Pyl, vous pouvez la suivre sur :

Twitter

Facebook

Instagram

N’hésitez pas à la suivre, c’est quelqu’un de très chouette !

Encore merci Béa pour ce beau cadeau visuel en bas de ma maisonnée 😉

Très bonne semaine à tous…

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ping : Béa PYL |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s