Marseille (suite et fin) : c’est aussi…

Trois jours à Marseille et je repars avec une pêche d’enfer pour combattre la grisaille Parisienne qui m’attend malheureusement. Pour cette dernière journée et profiter du soleil, il était inconcevable de ne pas passer à la playa en mode farniente ! et de me promener dans le panier, quartier que j’affectionne beaucoup. Un grand MERCI…